SIXTINE JACQUART. CLOCHE-PIED

Du 19 janvier au 24 mars 2019, Keramis expose les créations de Sixtine Jacquart, réalisées en résidence l'été dernier.

Untitled design (1).png

Cloche-Pied transforme Keramis en une vaste salle d’expérimentation sportive. Alors que Sixtine Jacquart utilise habituellement, dans le cadre de performances, son propre corps pour donner sens à la plupart de ses objets en porcelaine, elle a choisi, ici, de substituer celui-ci par le lieu proprement-dit.

 

Les installations formant Cloche-Pied investissent la totalité du musée. Elles se constituent de bouts de cordes aux teintes vives et de pièces blanches en porcelaine émaillée. Cette association vise à ce que les cordes colorées viennent s’opposer à la froideur de la porcelaine.

Les oeuvres ne sont pas sans rappeler, tant par leur taille que par leur utilité première, les matériaux présents dans les salles de sport. Des anneaux suspendus dans le vide du grand escalier, une barre de danse dans le hall d’entrée ou un immense espaliers de cordes tendues au travers de la grande nef, Keramis se métamorphose sous les installations de Sixtine Jacquart pour s’offrir aux visiteurs sous un jour nouveau, où la frontière entre remise en question et remise en forme est plus que jamais floue.

Outre ces installations pensées spécialement pour le lieu, Sixtine Jacquart a collaboré dans le cadre de sa résidence, avec Bruno Robbe, lithographe à Frameries, pour produire une coédition qui se veut un prolongement à la création céramique sur un support papier. Ainsi, une édition d’estampes, représentant des silhouettes blanches sous différentes postures, constitue la signalétique de l’exposition et invite le visiteur à se laisser aller dans des exercices physiques.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4