Le Casino

Revenir à la carte du parcours urbain

A la rue Keramis, aux abords de l'ancien site industriel, subsiste encore un édifice très représentatif du type de stratégie adoptée par le patronât chrétien pour maintenir la paix sociale : loger la main-d'œuvre, accorder quelques avantages sociaux, éduquer les enfants et distraire les travailleurs. 

L'édifice dont il s'agit est l'ancien « casino » de la faïencerie, non pas une salle de jeu, mais un lieu destiné aux activités sociales et culturelles de la communauté ouvrière. Il fut construit à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'entreprise en 1891. Cette année là, sous l'impulsion de Léopold Dupuis, peintre décorateur (statue commémorative dans le parc), fut également constituée une chorale en complément de la célèbre fanfare créée en 1869.

Ce casino abritait aussi une salle de fête, un café et des locaux pour l'administration de la confrérie de Saint-Antoine créée en 1844. Soutenant une caisse de secours pour les malades et de retraite pour les veuves des travailleurs, la confrérie constitua un remarquable organe de concertation et de conciliation. C'est sans doute pour cette raison que la faïencerie, comme les charbonnages de Mariemont (siège du premier conseil de conciliation et d'arbitrage), ne connut aucun soulèvement lors des émeutes du printemps 1886.

Le casino est constitué de deux édifices. Une habitation bourgeoise de style néoclassique à laquelle est accolée, en retrait de la voierie, derrière une cour jadis entourée de murs et de grilles, une salle des fêtes. A l'italienne, percée de quatre grandes baies en plein cintre, sa façade était décorée de trois tondi en majolique (faïence émaillée), aujourd'hui disparus. La façade à front de rue est ornée de majoliques encore visibles. L'édifice a perdu sa fonction première durant les années 1960 où, dans un but de préservation, il a été réhabilité en bureaux de l'administration communale.

Localisation : Rue Keramis 26, 7100 La Louvière

Suite du parcours urbain : Hôtel de ville

Revenir à la carte du parcours urbain