Sarah Staub expose pour Keramis

Sarah Staub, élève de l’atelier de céramique de l’Académie des Beaux-arts de Tournai, travail autour du modelage et des formes inspirées d’un monde à la fois minéral et végétal. Recouvertes de jus d’oxydes savamment choisis, ses sculptures ressemblent à des racines arrachées du sol, suspendues ou posées et livrées à leur grande vulnérabilité.

"Ondulations, pulsions fertiles, d’encre et de terre, qui se multiplient, se transforment, pullulent, se propagent… C’est un hommage au pouvoir créateur de la Vie. Il se manifeste depuis longtemps dans des croquis, des gribouillages, comme un automatisme, un besoin désordonné. Et il prend sa source dans l’attachement au sol, à la terre, aux racines et au déracinement. C’est la recherche céramique et picturale qui m’a permis de canaliser cette expression.

Avec la terre ou  l’encre, le travail se veut précis, répétitif, méditatif, c’est ce qui a motivé le choix de techniques simples. Le façonnage aux colombins est la technique la plus élémentaire mais également la plus sensuelle : elle permet l’intervention directe des mains et elle est capable d’incarner ces mouvements voluptueux. La terre est laissée nue et enfumée afin de souligner ses courbes, d’obtenir ces tons si naturels."  (Sarah Staub)