Clémence van Lunen expose pour Keramis

Clémence van Lunen (1959) est professeur à l’Ecole Supérieure du Mans, en France, où elle vit et travaille. Invitée une première fois à exposer collectivement au Musée royal de Mariemont en 2005, c’est aujourd’hui en solo qu’elle y revient.

Sculpteur autant que céramiste, elle travaille différents matériaux tels la pierre, le bois ou le plastique ainsi que la faïence et la porcelaine. En découvrant la Chine en 2005 lors d’un séjour à Jingdezhen, elle est marquée par son art et ses traditions. Ses œuvres, de grands formats ; Dragons, Paysages, Cascades en sont directement inspirés. Elle a également été invitée à diverses reprises à collaborer avec la Manufacture nationale de Sèvres (France) et l’European Ceramic Work Center (Pays-Bas).

Ses « Dragons » décrivent des formes mouvantes, évoluant dans l’espace par de multiples circonvolutions. Ses « Cascades » et ses « Vagues » sont des éléments de paysage qui ne livrent pas leur sens immédiatement. Ils nous confrontent à un magma, à quelque chose qui d’une part se fige lentement et d’autre part s’étiole en volutes comme la brume. Cette cohabitation entre le massif, le phallique et l’éthéré apparaît comme un ultime paradoxe. Elément du paysage lourd de sens dans les relgions shinto et boudhistes, la cascade est traitée dans une formulation très libre qui n’empêche nullement une compréhension immédiate. Les vagues sont quant à elles plus figurées et nous renvoie probablement à « La grande vague d’Anagawa » du célèbre Hokusai.

Retrouvez l'artiste sur www.clemencevanlunen.eu/pages/cont.htm