La Production Boch dans les collections de Keramis

La collection de Keramis offre un panorama original de la production de la Manufacture Boch, véritable fleuron de l'industrie belge. Des oeuvres exceptionnelles côtoient des pièces du quotidien mais également des oeuvres témoignant de l’importance économique et sociale de la faïencerie dans le développement de la jeune ville de La Louvière.

Ainsi, la création initiale est surtout marquée par les articles de fantaisie avec les grès fins (1844-1870), rapidement supplantés par une importante production dite "de la Chambre des peintres" (1870-1900). Inspirés des modèles anciens de Delft, ces artistes s'inspirent également des modèles anciens des faïences toscannes et rouennaises de la Renaissance, des porcelaines de Tournai mais aussi des faïences d'Iznik (Izmir). Paralèllement, se développe une peinture sur faïence de qualité exceptionnelle.

Le début du XXe siècle voit apparaître une production symboliste et Art Nouveau. L'arrivée du jeune Charles Catteau donne ensuite lieu à des oeuvres exceptionnelles qui ont largement contribué à la réputation de la manufacture Boch. D'autres grands talents : Raymond Chevallier et ses compositions murales monumentales de style Art Déco avec notamment une allégorie de l'alimentation provenant des anciens grands magasins Au Bon Marché de Verviers et récemment acquise par la Province de Hainaut. La collection Keramis est également riche d'une importante collection due à l'esprit débridé d'Ernest D'Hossche, le dernier responsable de l'atelier d'art de l'entreprise. Enfin, des expérimentations de l'entreprise en matière de design industriel complètent cette vue unique de Boch.

 

Photographies M. Lechien & A. Breyer