Design céramique

Si une recherche esthétique au niveau des formes et des décors marque déjà les porcelaines et les faïences du XVIIIe siècle, la quête d'une intime cohérence entre la forme, le décor et la fonction est beaucoup plus récente.

L'Exposition Internationale des Arts et Techniques, tenue à Paris en 1937, marque un tournant. Selon Henri Vande Velde, alors conseiller technique du Commissaire Général (le baron Raymond Vaxelaire), l'évènement devait permettre aux producteurs belges de réactiver l'idéal que défendaient un groupe d'architectes, d'artistes et d'artisans belges à la fin du XIXe siècle : lier le beau et l'utile, ressusciter l'artisanat à travers la collaboration permanente et étroite entre l'artiste et l'industriel, entre l'art et la technique.

A partir de cet effort, auquel participe la plupart des producteurs de vaisselle de table, naît une nouvelle esthétique industrielle qui s'exprime pleinement lors de la Reconstruction.

Lors de l'Expo 58, nos industriels confient systématiquement le design de services à des créateurs extérieurs (Olivier Strebelle réalise des services pour Boch Frères et pour Cerabel) ou à des équipes internes formées à cet effet. L'art de la table est à l'image d'une société imprégnée par le progrès et l'espoir d'un monde meilleur.

Les années 1970 sont malheureusement marquées par le déclin de l'industrie de la céramique belge. Comme tant d'autres, dans un souci de rentabilité, l'entreprise Boch Frères abandonne alors son atelier de création pour se centrer sur la réédition de formes et des décors passéistes.

Ces dernières années, la mondialisation, l'apparition du fast comme du slow-food, la nouvelle architecture de nos cuisines ont radicalement changé le rapport que nous entretenons avec les objets de la table. Le service traditionnel avec ses nombreuses formes monofonctionnelles a disparu au profit de formes polyvalentes : le mug remplace la tasse traditionnelle, les cafetières et les soupières disparaissent, le blanc supplante la couleur, etc.

L'histoire des objets de la table est passionnante et constitue un formidable laboratoire pour les designers, les historiens et les sociologues d'aujourd'hui. C'est pour cette raison que le Centre Keramis a entamé une collection d'œuvres représentative de cette évolution du « design céramique ».